Blogue

Pour ne pas faire de votre flip… un flop!

Est-ce une mode, est-ce une tendance, est-ce un phénomène qui est là pour rester, on semble entendre de plus en plus de gens s’investir dans des projets d’achat-rénovation-revente de maisons, communément appelés « flips ».

C’est normal, d’une part, la construction de maisons neuves a tendance à ralentir ces dernières années, d’autre part, le parc immobilier au Québec vieillit et plusieurs résidences ont besoin d’amour. De nombreuses personnes retraitées veulent vendre leur propriété qui nécessite beaucoup d’entretien ou qui est devenue trop grande pour leurs besoins, et plusieurs jeunes familles recherchent une maison clé en main, prête à être habitée et ne nécessitant pas de rénovations complexes qui les mettra dans une situation désagréable (avez-vous déjà tenté de faire des rénovations d’envergure avec des enfants dans les parages?).

Entre les deux, plusieurs personnes ont donc flairé la bonne affaire et se sont déclarées experts en « flip » de maisons… Certaines histoires de « flips » sont des succès, alors que d’autres…

Pour ne pas faire de votre « flip » un « flop », voici quelques erreurs à éviter si vous décidez de vous lancer dans ce genre d’aventure:

1. Pas assez d’argent

On s’entend, investir en immobilier nécessite des fonds importants : mise de fonds, intérêts, taxes diverses, coûts des rénovations et des matériaux, frais administratifs, de notaire, de courtier lors des transactions. Plusieurs personnes s’engagent dans le processus sans fonds suffisants. C’est une erreur à ne pas commettre.

2. Pas assez de temps

Faire un « flip », c’est un travail à temps plein. Si vous pensez réaliser un tel projet les soirs et les fins de semaines, il vous faudra parfois tellement de temps que les frais d’intérêts, les taxes municipales et scolaires et autres frais d’entretien normal comme le chauffage, risquent de venir gruger une bonne partie des profits éventuels.

Assurez-vous d’avoir assez de temps pour mener à terme votre projet afin d’en faire un succès.

3. Pas assez de d’habiletés

N’est pas rénovateur qui veut… La rénovation, les normes de construction, les matériaux, les vices cachés, ce ne sont pas des choses avec lesquelles on veut improviser. De même, faire un « flip » nécessite une bonne dose de connaissances du marché immobilier et du secteur financier.

Vous décidez tout de même d’aller de l’avant? Plusieurs éléments importants seront à considérer dans vos choix de rénovation. Parlons de notre spécialité : vos planchers joueront un rôle primordial dans le prix de revente de votre résidence. Devez-vous considérer un remplacement complet des planchers? Devez-vous procéder à la pose vous-même ou faire appel à un professionnel? Devez-vous simplement sabler et revernir? À qui faire appel pour obtenir les bons conseils? Pour vos planchers, on fait confiance à un expert du plancher et Olauva est là pour vous accompagner.

4. Pas assez de connaissances

Pour avoir du succès, il faut savoir choisir la bonne propriété, dans le bon secteur, au bon prix. Vous êtes dans un secteur où les maisons se vendent 300,000$? Vous pensez acheter une maison pour 200,000$ et la revendre 400,000$? Les chances sont bien minces. Magasinez bien et magasinez longtemps…

De même, il faut être en mesure de savoir dès une première visite quelles sont les rénovations qui devront être faites et en évaluer rapidement les coûts pour déterminer si le « flip » est possible.

5. Pas assez de patience

Alors que les professionnels prennent leur temps, les débutants se lanceront sur la première propriété intéressante et confieront les travaux qu’ils ne savent pas faire au premier soumissionnaire venu. Par exemple, la différence entre des planchers bien installés et un travail bâclé fera une grande différence lors des visites et des inspections lors de la revente de la propriété. Faites toujours confiance à des experts du domaine pour obtenir le meilleur résultat, vous récupérerez bien plus que votre investissement à la revente.

Bref, pour ne pas faire de votre « flip » un « flop », assurez-vous d’éviter ces 5 erreurs et de faire appel à des conseils de professionnels. Loin de vouloir vous décourager, mieux vaut être bien informé quand vient le temps d’entamer ce genre de projet…

Bonnes rénovations!

*traduction libre et inspiration: article investopedia